MENU Menu Aide Festival des Templiers 2017

  • Déplacez votre souris sur la trace pour vous situer sur le profil et réciproquement
  • Cliquez sur le symbole des différentes lieux pour afficher plus d'informations

Retour
Le Grand Trail des Templiers
Carte du parcours

Infos techniques

76 km

3540 m 3500 m

880 m 360 m

Pour vivre la grande aventure des Templiers. La légende et l’âme du trail sur un parcours unique sur les Causses. 76 km de pur plaisir et la joie intense de franchir la porte du bonheur dans un cadre authentique.

Le Causse Noir sert de socle pour définir un parcours exceptionnel.
Après un départ unique, chargé en d’émotions et 2 km de route s’élevant à flanc du causse jusqu’à Carbassas, la montée sur le plateau se réalise par une piste large mais très pentue où l’on peut observer le spectacle féerique de 2500 frontales ondulant dans la nuit. De là, on chemine à travers causse avec le jour qui se lève à l’horizon par de belles pistes forestières en passant par Puech Margue et La Tour plongés dans le noir. De fermes en fermes, on rejoint ainsi Peyreleau pour le premier ravitaillement après la nouvelle descente en balcon au dessus du Tarn, première section en monotrace. Attention, il faut bien se placer !!! La course est lancée pour attaquer la seconde grande difficulté, un cheminement à flanc de causse entre falaises et « quilles » pour retrouver les grands espaces. La montée du ravin de Malbouche au départ de Peyreleau, la chapelle de St Jean des Balmes, le domaine de la Roujarie avant de retrouver le village caussenard de St André de Vézines où les accordéonistes donnent l’ambiance. Puis on plonge vers le sud avec passage dans les lieux emblématiques comme le village moyenageux de Montméjean, la remontée sur les falaises du Rajol, Roques Altes, avant de rejoindre la Roque Ste Marguerite, une section nerveuse qui ne manque pas de surprises. On admire les belles ruelles de la Roque Ste Marguerite et on attaque alors la remontée sur le Larzac pour se hisser à Pierrefiche. Et c’est le Larzac qui s’étale à l’horizon, belles allées bordées de buis centenaires, monotraces en surplomb, passages très aériens au dessus des corniches du Pompidou. C’est toute la vallée de la Dourbie qui dévoile alors ses charmes, son caractère intimiste en plongeant sur le hameau de Massebiau par la descente du Roubelier. Le final se déroule sur le Causse Noir, nécessitant de la fraîcheur car les difficultés sont bien réelles comme la descente technique du CAF, la montée sur le nez rocheux de la Pouncho d’Agast par le Faux Monnayeur. Au sommet, on peut faire OUF ! car il s’agit alors de se laisser glisser jusqu’à l’arrivée par la grotte du Hibou. C’est unique !
Carte